Note: 4.37 59 votes

Comme vous le savez sans doute déjà si vous consultez cet article, il est indispensable de disposer d’une autorisation ETA ou d’un visa pour vous rendre en Australie. Mais qu’en est-il des transits dans le pays ? En effet, si votre destination de voyage finale n’est pas l’Australie mais que vous faites escale dans le pays, il vous faudra, dans certaines situations, demander une autorisation ETA en ligne de la même manière que si vous comptiez séjourner sur le sol australien. Pour en savoir plus à ce sujet, voici quelques explications.

 

Les transits en Australie qui nécessitent une autorisation ETA :

Un transit en Australie ne nécessite pas obligatoirement d’avoir une autorisation ETA. Cependant, dans certains cas spécifiques, vous devrez fournir cette autorisation pour avoir le droit de transiter dans le pays. Voici les deux cas concernés :

  • Une durée de transit supérieure à 8 heures : Si votre transit en Australie est supérieur à 8 heures, vous avez pour obligation d’obtenir préalablement une autorisation ETA. Cela est valable même si vous ne quittez pas le terminal de l’aéroport.
  • Une sortie de la zone de transit : Si votre transit dure moins de 8 heures mais que vous souhaitez profiter du temps que vous avez pour aller faire des achats ou visiter un peu les alentours, vous devrez sortir de la zone de transit. Cela n’est possible qu’avec une autorisation ETA valide.

 

Que se passe-t-il lors d’un transit sans autorisation ETA ?

Si vous décidez de partir en voyage avec un transit en Australie sans autorisation ETA, vous risquez de ne pas pouvoir embarquer à bord de votre vol. En effet, les compagnies aériennes sont chargées de vérifier la validité de vos autorisations de voyage avant l’embarquement. Dans le cas où votre voyage présente une escale de plus de 8 heures en Australie et qu’aucun ETA n’est électroniquement rattaché à votre numéro de passeport, le personnel vous refusera l’embarquement.

 

Comment faire une demande d’ETA pour un transit en Australie ?

Si vous souhaitez transiter par l’Australie pour votre futur voyage, sachez que vous devez suivre la même procédure de demande d’ETA en ligne que les voyageurs à destination de ce pays. Pour cela, il vous suffit donc de cliquer sur le lien présente sur ce site et qui vous redirigera vers un formulaire en français.

Il vous suffit alors de remplir avec soin ce formulaire en y mentionnant votre numéro de passeport et une adresse email valide. Répondez avec honnêteté à toutes les questions car vos réponses peuvent être soumises à vérification.

Une fois votre demande d’ETA envoyée, vous recevrez une réponse par email dans un délai de 72 heures au maximum. Si votre autorisation ETA est acceptée, vous n’avez plus rien à faire car celle-ci sera électroniquement rattachée à votre numéro de passeport. Vous pourrez ainsi transiter sans difficulté en Australie et même réutiliser votre autorisation pour un ou plusieurs autres voyages. Cette autorisation est en effet valable pendant un an.

 

Faut-il faire deux demandes d’ETA lors d’un transit à l’aller et au retour ?

Certains cas particuliers de transit par le sol australien peuvent poser quelques interrogations aux voyageurs à destination d’autres pays. En effet, on pourrait notamment se demander s’il est nécessaire d’effectuer deux demandes d’autorisation ETA si votre voyage présente à la fois un tel transit à l’aller et un autre au retour. La réponse à cette question dépend en réalité de plusieurs critères.

Premièrement, il est intéressant de savoir que votre autorisation ETA, une fois obtenue, est valable pendant une durée d’un an et peut ainsi être réutilisée pendant cette période pour des séjours en Australie de moins de 90 jours ou des transits. Ainsi, si votre ETA est encore dans cette période d’un an après sa délivrance lors de votre voyage retour, vous n’aurez pas besoin de faire une demande supplémentaire puisque celle-ci sera encore rattachée à votre passeport. Dans le cas contraire, vous devrez effectivement refaire une demande d’ETA car votre transit de retour est considéré comme un séjour à part entière en Australie et indépendamment du premier transit.

Par ailleurs,  lorsque certaines informations ont évolué vous concernant entre votre voyage aller et votre voyage retour, il peut être nécessaire de modifier ces informations afin de réutiliser votre ETA ou de refaire une demande lorsque cela n’est pas possible. C’est le cas notamment si votre numéro de passeport a changé, si vous avez changé de nom ou d’adresse ou encore si l’une des réponses aux questions posées dans le formulaire d’origine a changé.

Nous vous conseillons de conserver précieusement votre numéro de dossier ETA avec vous lors de votre voyage au cas où vous auriez à modifier votre dossier pour vous assurer un retour chez-vous avec un transit en Australie lorsque cela est possible bien entendu.