Note: 4.38 40 votes

Quelques minutes ou quelques heures après avoir envoyé votre demande d’ETA pour l’Australie, vous avez reçu un email vous informant que celle-ci a été refusée. Malheureusement, le message reçu ne donne aucune explication quant aux raisons de ce refus et encore moins les démarches possibles pour vous rendre en Australie sans cet ETA. Découvrez ici la réponse à ces différentes questions grâce à quelques explications détaillées et quelques conseils.

 

Les différentes raisons d’un refus d’autorisation ETA :

Une fois que vous avez rempli et validé le questionnaire de demande d’autorisation ETA en ligne, les autorités australiennes en charge de l’immigration en étudient les données et se prononcent sur une décision d’octroi ou de refus de cette autorisation de séjour. Dans le cas où votre autorisation a été refusée, il peut y avoir plusieurs explications comme :

  • Une durée de voyage non-autorisée : Rappelons que l’autorisation électronique ETA ne concerne que les séjours en Australie de moins de 90 jours. Si vous avez fait une demande pour un séjour plus long, il est normal que celle-ci vous ait été refusée. En effet, dans ce cas, il est nécessaire de faire une demande de visa classique. Cela vaut également pour les étudiants.
  • Si vous êtes porteur de certaines maladies comme la tuberculose ou d’autres virus contagieux, vous ne pourrez pas non-plus obtenir votre ETA.
  • Les personnes ayant fait l’objet d’une condamnation au pénal avec une période d’incarcération de plus de 12 mois, effectuée ou non, ne seront pas admis sur le sol australien.
  • Enfin, si vous envisagez de travailler en Australie pendant votre séjour, votre demande d’ETA ne pourra pas être acceptée. En effet, ce visa électronique ne permet pas de travailler sur le territoire australien. Il reste cependant valide pour les séjours d’affaires organisés par votre entreprise sous réserve de justifications préalables.

 

Que faire quand un ETA est refusé ?

L’ensemble des causes de refus que nous avons cité plus haut ne vous permettra pas d’obtenir une autorisation ETA, et ce, quel que soit le nombre de demandes que vous effectuez. Mais dans certains cas comme les séjours supérieurs à 3 mois ou l’éventualité d’un travail sur place, vous pourrez tout de même maintenir votre voyage en effectuant une demande de visa traditionnel. Pour cela, rendez-vous dans l’ambassade australienne de votre pays de résidence pour y retirer un dossier que vous devrez compléter et retourner avec l’ensemble des pièces justificatives. Cette démarche est plus longue que la demande ETA et doit être effectuée à l’avance.

Si vous avez simplement commis une erreur dans votre demande d’ETA, vous ne pourrez pas modifier votre dossier mais aurez la possibilité de refaire une nouvelle demande après un délai de 10 jours en vous acquittant de nouveau des frais de dossier.

 

Comment faire une nouvelle demande d’ETA en cas de refus de la première ?

Comme nous venons de le voir, il est tout à fait possible de refaire une demande d’ETA en ligne lorsque votre première demande a été refusée. Mais pour cela vous devez attendre un délai minimum de 10 jours à compter de ce refus et être sûr que votre refus est dû à une erreur.

En effet, si vous avez répondu correctement et de manière honnête au questionnaire lors de votre première demande, il est inutile de faire une nouvelle demande en cas de refus puisque la réponse des autorités sera bien entendu la même et vous aurez effectué ces démarches pour rien.

De la même manière, il est inutile et même très risqué de tenter de changer certaines réponses en allant à l’encontre de la vérité dans le seul but d’obtenir une acceptation de cette nouvelle demande. En effet, chaque demande d’ETA est envoyée à des services spécialisés en Australie dont des agents se chargent de la vérification. Ainsi, et d’autant plus lorsqu’il s’agit d’une nouvelle demande suite à un refus, les informations que vous communiquez dans le formulaire peuvent être vérifiées par ces agents qui disposent des outils et contacts nécessaires à la recherche de la vérité. Le fait de mentir de cette manière pourrait même vous enlever toute chance de vous rendre un jour en Australie en vous rendant inéligible à la fois à l’ETA et au visa.

Bien entendu, si votre refus résulte d’une simple erreur, il vous suffit de reprendre la procédure en ligne depuis le début et de répondre honnêtement à toutes les questions.

 

Un refus d’ETA entraine-t-il un refus systématique des autres autorisations de séjour en Australie ?

On peut également se demander si le fait d’avoir obtenu une réponse négative à une autorisation de séjour ETA provoque automatiquement le refus d’autres types d’autorisation de voyage. Ce n’est bien entendu pas systématiquement le cas.

En effet, si votre ETA a été refusé à cause d’une incompatibilité de votre demande avec les conditions requises comme un pays de résidence ne faisant pas partie du dispositif, une durée de séjour trop longue, un but de voyage spécifique comme le travail ou les études ou encore un type de passeport non-éligible, alors vous avez toutes les chances d’obtenir un visa traditionnel.

Cependant, si ce refus provient d’une autre des réponses au questionnaire comme un pays dans lequel vous avez récemment voyagé, le fait que vous ayez été inculpé d’un délit grave ou d’un crime ou encore certaines maladies mentales ou contagieuses, il y a de forte chances pour que votre demande de visa soit également refusée pour les mêmes raisons.

Malheureusement, vous n’aurez aucun moyen de savoir quel item du formulaire a entrainé ce refus de la part des autorités australienne et ce sera à vous d’en rechercher la cause parmi les raisons les plus plausibles et afin de savoir si vous pouvez suivre une autre procédure.